Pour quel jeune ?

Château de Cerçay

L’ITEP s’adresse donc à des jeunes présentant des troubles du comportement dont les excès  perturbent le fonctionnement de la famille, de la classe, de l’école.

Mais il s’adresse également à des jeunes dont les troubles peuvent être dit « passifs », qui se manifestent par de l’inhibition, de la fuite, du repli sur soi. Dans la majorité des cas, les jeunes présentent des difficultés d’apprentissage.

L’admission fait toujours suite à la demande des parents, qui ont au préalable saisi la MDPH (Maison Départementale des Personnes Handicapées) de leur département.

L’entrée à l’ITEP  de Cerçay est conditionnée par l’orientation décidée par la MDPH. Deux critères d terminent l’admissibilité  du jeune dans l’établissement :

  • l’ancienneté de la demande,
  • la proximité géographique du jeune qui nous permet de favoriser le travail avec les parents et les familles.

L’admission

Château de Cerçay

L’admission dans l’institution ne peut se faire que sur notification d’orientation de la Maison Départementale des Personnes Handicapées (MDPH). Les jeunes admis doivent avoir entre 6 et 14 ans.

 

La procédure d’admission se déroule en différentes étapes, sur trois jours répartis sur deux semaines :

1. Une réunion d’admission
Les parents et le jeune rencontrent le directeur, la psychologue, et un chef de service éducatif. C’est une présentation mutuelle. Les parents et le jeune se présentent et donnent quelques éléments de leur histoire et une présentation de l’ITEP est  également faite avec une description du travail fait autour des 3 pôles (thérapeutique, éducatif et pédagogique).

2. Un temps d’observation sur 2 jours en unité éducative et unité pédagogique
A l’issue de ce temps  est rédigée une note d’observation par l’instituteur et un éducateur du groupe de vie. Après décision des parents de nous confier leur enfant, commence le temps d’accueil à l’ITEP.

3. Un contrat de séjour
Ce contrat contient le projet personnalisé d’accompagnement (PPA) élaboré entre l’équipe pluridisciplinaire, la famille et le jeune suivant son âge. Il vient ensuite formaliser l’engagement réciproque entre l’établissement et les représentants légaux du jeune. Il est remis le jour de l’accueil du jeune et est signé par les différentes parties.